La fantastique histoire de Billy la Montagne

20/50
58’13’’

Citation : « Je n’avais jamais réalisé que les groupies étaient une minorité persécutée avant que les Rolling Stones ne commencent à écrire à leur propos comme si elles étaient d’la merde. Certaines personnes considèrent que toute fille qui enlève son pantalon pour un mec dans un groupe de r’n’r est forcément une truie, une chienne, ou une espèce de mante religieuse. Pour moi, les groupies sont des filles que l’on rencontre sur la route. Il y en a des gentilles, des méchantes, des qui ont le sens de l’humour, des qui n’en ont pas, des intelligentes, des stupides… Ce sont juste des gens. »

LE REQUIN BARJOT V3 N°20 - 58’13’’

C’est en 1972 que Frank Zappa dit ça. Il est encore dans son fauteuil roulant, et pas rancunier pour un sou après sa mésaventure londonienne, qui n’est pas sans rapport avec une groupie, justement. Enregistré au Pauley Pavilion le 7 août 1971, le premier des trois albums qu’il va sortir durant cette période de repos forcé, en mai 72, s’intitule Just another band from L.A., juste un autre groupe de L.A. Encore un titre un brin cynique, puisque cet album s’ouvre sur un titre mémorable : la fameuse histoire de Billy the Mountain, Billy la montagne, dont je vous rebats les oreilles depuis quelques numéros. Alors voilà.

Le synopsis est simple. Billy est une montagne, et il a pour épouse Ethel, un arbre qui pousse sur son épaule. Quant un jour un type, dans une Cadillac qui se transforme en Lincoln, se pointe avec une grosse enveloppe de billets verts ; en fait les royalties des milliers de carte postale sur lesquelles Billy a posé, et qu’il attend depuis si longtemps. Alors avec cet argent, ils décident de partir à New York... Traduction.

(...)

Citation : « (…) la sécurité financière est aussi importante pour moi que pour n’importe qui. J’ai une femme, deux enfants, et un troisième en route. Nous vivons tous dans cette coquille appelée un corps humain, qui semble mieux fonctionner quand elle dispose de certaines choses comme la nourriture, le vêtement et l’abri. »

Deux mois après la sortie de son 14ème album, Frank Zappa enregistre le 15ème, Waka-Jawaka, au printemps 1972 dans les studios Paramount de Los Angeles, toujours dans son fauteuil roulant. Nombre des musiciens qui l’accompagnaient sur la fatidique tournée de l’hiver 71 ont du trouver un autre groupe pour subvenir à leur besoins, et Zappa s’entoure de quelques nouveaux instrumentistes comme Alex Dmochowsky à la basse, le chanteur Chris Peterson, la chanteuse Janet Fergusson, le saxophoniste Joel Peskin, Sal Marquez au chant à la trompette et au cor à piston, Mike Altshul aux vents, Tony Duran à la slide guitar et au chant, les trombonistes et tubistes Bill Byers et Ken Shroyer, ainsi que Sneaky Pete Kleinow à la pedal steel guitar...

(...)

Don Preston, George Duke ou encore Jeff Simmons et Aynsley Dunbar sont toujours dans l’équipe de ce 15ème album qui ne compte que 4 titres, et qui sort dans les bacs alors que le 16ème est déjà en chantier.

Il sortira en décembre 1972, ce qui fait trois albums en un an, une productivité qui s’explique par notre citation du jour, d’autant qu’outre ce qu’il a pu toucher suite à l’incident du Rainbow Theater, il n’a que l’argent qu’il gagne, au beau pays de l’oncle Sam. Mais nous n’allons pas le plaindre – il ne se plaint pas lui-même –, et habité par la muse Ique, il traverse cette péripétie comme si de rien était, observant avec détachement la lente reconstruction de cette coquille appelée corps humain.

(...)

titre album durée
Billy the mountain Just another band from L.A. 24’46’’
It just might be a one shot deal Waka-Jawaka 4’17’’
Waka-Jawaka Waka-Jawaka 11’17’’

P.-S.

Bibliographie :

- The Real Frank Zappa Book, de Frank Zappa et Peter Ochiogrosso, Poseidon Press 1989 ;
- Frank Zappa a Visual Documentary, ainsi que Frank Zappa In his Own Words, par Miles, Omnibus Press 1993 ;
- Zappa Electric Don Quixote, par Neil Slaven, Omnibus Press 1996 ;
- Frank Zappa Companion, de Richard Kostelanetz, Omnibus Press, 1997
- Corrected Copy, Hambourg 1977

Remerciements : Bruno Degaille, Bruno Méria.

liens :
- http://www.zappa.com/
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Frank_Zappa
- http://nasalretentive.free.fr/ (incontournable)
- St. Alphonzo’s Pancake Homepage (incontournable)
- http://www.djouls.com/frankzappa/ (discographie commentée en Français)
- Le Castor Astral (quelques ouvrages à lire)