With or without the Mothers

15/50
50’17’’

Citation : « J’ai passé une partie de l’année 69 à travailler en studio sur l’album Hot Rats, et à faire quelques concerts locaux avec Ian Underwood et Sugarcane Harris. Ca n’allait nulle part. L’album, que j’aimais vraiment beaucoup, a montré le petit bout de son nez dans le Billboard charts aux alentours du numéro 99 et a disparu immédiatement. Aux États-Unis, au moins, j’avais produit un nouveau flop ! »

LE REQUIN BARJOT V3 N°15 - 50’17’’

Avant d’en arriver à la sortie de cet album, Hot Rats, il faut en passer par un événement plutôt pas anodin : la dissolution des Mothers of Invention. L’album Uncle Meat, réalisé en équipe réduite, est encore une occasion manquée de faire des bénéfices, du moins à ce moment là.

En cette année 69 aussi, George Wein, l’agent du festival de Jazz de Newport, décida que ce serait une bonne idée de faire venir les Mothers of Invention pour une tournée jazz sur la côte est.

Le groupe se retrouve donc dans un package ‘jazz’, avec Rashaam Roland Kirk (rencontré l’année d’avant au Boston Globe jazz festival), Duke Ellington et Gary Burton pour 2 concerts : au Jai Alai fronton de Miami, et en Caroline du sud.

La tournée ne disposant pas de son propre matériel de sonorisation, les groupes devaient utiliser tout ce qu’ils pouvaient trouver sur place en matière de haut-parleur. Pour ce dernier concert en Caroline du sud, la salle est équipée de minuscules haut-parleurs de juke-box répartis sur tout son pourtour. Un équipement inutilisable, mais il faut bien jouer…

Juste avant que les Mothers ne montent sur scène, Frank Zappa aperçoit Duke Ellington et un assistant du road manager. Et il n’en croit pas ses yeux de voir Duke Ellington mendier, prier pour une misérable avance de 10$. Cela le déprime pas mal, et après le concert, il dit aux Mothers of Invention : « ça y’est ! on splite le groupe ».

(...)

Suit, dans ce communiqué, une brève et flatteuse mini autobiographie des Mothers of Invention. Flatteuse, mais néanmoins chronologiquement correcte ; un modèle d’auto-promotion :

En 1965, un groupe était formé appelé les Mothers. En 66 ils ont enregistré un disque qui a démarré une révolution musicale. Les Mothers ont inventé la musique underground. Ils ont aussi inventé le double-album de rock, et le concept de faire d’un album de rock une pièce entière de musique. Les Mothers ont montré la voie à des douzaines de groupes (y compris les Stones et les Beatles) par leurs recherches et leurs expérimentations de différents styles et média musicaux.

Les Mothers ont établi de nouveaux standards de performance. En termes de musicalité pure, de présentation théâtrale, de concept formel et de franche absurdité, ce groupe tout aussi laid qu’il soit, a prouvé à l’industrie de la musique que ‘oui !’, il était possible de faire de la performance musicale électrique une expression artistique valide.

Les Mothers furent la première grande formation électrique. Ils ont été les pionniers dans l’utilisation des instruments à vents amplifiés et/ou modifiés électroniquement… de tous les vents, du piccolo au basson. Ils ont été les premiers à utiliser la pédale wha-wha (plus connue sous le nom de < !>) sur des guitares aussi bien que sur des cuivres ou des claviers. En fait, ils ont déposé une partie des fondements théoriques qui ont influencé la conception de nombreux appareils électro-musicaux, massivement fabriqués et commercialisés.

(...)

titre album durée
The Gumbo Variation Hot Rats 16’57’’
Return of monster magnet Freak Out (extrait) 0’39’’ - 2’29’’
Music for electric violin & low budget orchestra King Kong (J-Luc Ponty) 19’20’’

 

P.-S.

Bibliographie : 

- The Real Frank Zappa Book, de Frank Zappa et Peter Ochiogrosso, Poseidon Press 1989 ; 
- Frank Zappa a Visual Documentary, ainsi que Frank Zappa In his Own Words, par Miles, Omnibus Press 1993 ; 
- Zappa Electric Don Quixote, par Neil Slaven, Omnibus Press 1996 ; 
- Frank Zappa Companion, de Richard Kostelanetz, Omnibus Press, 1997 
- Corrected Copy, Hambourg 1977

Remerciements : Bruno Degaille, Bruno Méria.

liens : 
- http://www.zappa.com/ 
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Frank_Zappa 
- http://nasalretentive.free.fr/ (incontournable) 
- St. Alphonzo’s Pancake Homepage (incontournable) 
- http://www.djouls.com/frankzappa/ (discographie commentée en Français) 
- Le Castor Astral (quelques ouvrages à lire)