Zappa remonte la pente dans la Jag’ de Calvin

21/50
52’19’’

Citation : « Une fois que je regagnais un peu de mobilité, je décidai de retourner sur la route, avec un nouveau groupe. Le groupe avec Mark Kaylan et Howard Wolman n’existait plus ; ils avaient tous du aller trouver d’autres emplois durant l’année où je ne pouvais plus travailler sur scène. »

LE REQUIN BARJOT V3 N°21 - 52’19’’

Cet été 1972, Frank Zappa va le passer entre son fauteuil et ses béquilles, et en plus de sortir trois albums dans la foulée, il prépare déjà les prochains et plus particulièrement celui à venir : The Grand Wazoo. Il réunit un ensemble de 20 musiciens qu’il baptise The Grand Wazoo Orchestra, et qui est composé presque exclusivement des musiciens présents sur le précédent album, Waka Jawaka.

Le titre éponyme de cet album, qui clôturait le précédent numéro, le termine de ses 11’17’’, comme en miroir par rapport à celui qui l’ouvre de ses 17’22’’ ; intitulé Big Swifty, qui signifierait Grand rapide ou Gros malin, car le thème est rapide et les chorus interminables, chacun y allant du sien, comme un gros malin. Un long morceau sans doute, mais qui témoigne bien de la maîtrise des musiciens, qui sont prêt pour la suite, en passant par toutes les signatures rythmiques…

(...)

Citation : Frank Zappa à propos de la formation qu’il réunit durant l’été 72.

Ce que nous avons vraiment là, c’est un orchestre symphonique électrique. Mis à part les pièces reconnaissables orientées rock, il y a deux ou trois pièces de type semi-symphonique qui sont de nature humoristique seulement à cause du sujet lui-même. Cependant nous n’allons pas avoir sur scène des gens qui sautent partout ou qui tombent par terre avec des tambourins en disant des trucs cinglés – nous ne fournissions pas ce genre de truc cette saison.

Ce Grand Wazoo Orchestra compte vingt instruments, dont six anches et autant de cuivres, deux percussionnistes d’orchestre, un batteur, ainsi qu’une basse, deux guitares, des claviers et un violoncelle, ces derniers étant tous électriques. L’album The Grand Wazoo, lui, est déjà enregistré et mixé mais il ne sortira dans les bacs qu’au mois de décembre. The Grand Wazoo est interprété en public le 10 septembre 1972 au Hollywood Bowl de Los Angeles. Puis le groupe part pour quelques dates en Europe. Le 15, ils sont à la Deutschlandhalle de Berlin, le 16 au Oval Cricket Ground de Londres et le 17 en Hollande, au Hourast Halls de Den Haag (...)

Un événement va se produire lors du concert donné à Londres. C’était à Londres que Trevor Howell avait commis son zappicide raté, et depuis, Frank Zappa n’y a pas mis les pieds, il raconte :

Durant la conférence de presse arrangée par le tourneur de notre date à Londres, je découvris les profondeurs jusqu’auxquelles pouvaient aller les Britanniques pour vendre des places de concert. Pendant une interview, une jeune fille entra dans la pièce, me tendit un bouquet de fleurs et s’enfuit. Ceci résulta en une série de questions que lui posèrent les autres reporters qui attendaient leur tour au fond de la pièce. Elle leur dit qu’elle était la copine du gars qui m’avait éjecté de la scène, et qu’elle avait apporté les fleurs dans un geste de remords. Plus tard, je découvris que le tourneur l’avait engagée comme agent publicitaire.

Les britanniques lui donneront hélas d’autres occasions encore de développer son animosité à leur endroit, et même à leur envers on le verra…

(...)

Citation : Frank Zappa en 1974

« Parfois je montre mes paroles à ma femme, ou après quelque temps je vais les lui faire lire pour me rendre compte de ce rendent les syllabes, car une partie des textes sont réunis phonétiquement tout autant que sémantiquement. Je change les paroles tout le temps. Beaucoup d’entre elles sont changées accidentellement. Quelqu’un va les lire mal, et cela me semblera si drôle que je les laisserai comme ça. »

Le 31 décembre 1972 se termine la tournée qui marque le retour de Frank Zappa sur scène. Le groupe va être modifié pour entamer la tournée 73, avec l’apparition cette fois-ci au sein des Mothers of Invention du violoniste Jean-Luc Ponty, Georges Duke est toujours aux claviers quoiqu’il touche un peu du violon lui aussi, le couple Underwood toujours aux vents et percussions, Bruce et Tom Fowler à la trompette et la basse, c’est le batteur Ralph Humphrey qui officie, et le trompettiste Sal Marquez sera présent sur la scène pour quelques dates.

Tout ce beau monde reprend la route du 23 février au 18 mai 73, pour 20 dates qui les emmèneront à Fayetteville, Durham, Athens, Daytona Beach, Tampa Miami, Columbus, Arlington, Texas où il interprètent le Petit Wazoo, Phoenix, Princeton, Kent, Indianapolis, Toronto, Pittsburg, Passaic, Milwaukee, Cincinnati, Chicago, Hempstead et Uniondale, au travers de douze états.

C’est à ce moment là que Frank Zappa sort son 17ème album, au mois de juin 73 chez Discreet records. Cet album, Overnite Sensation (sensation d’après la nuit, ou la soirée), est enregistré aux studios Bolic Sound d’Ingelwood, au Withney Studios de Glendale et aux Paramount studios de Los Angeles. Pourquoi trois studios me direz vous, et bien c’est à l’écoute de l’album que l’on comprend pourquoi ; un son plus rond, pour une production qui dépasse les standards de l’époque...

(...)

titre album durée
Big Swifty The Grand Wazoo 8’35’’ (extrait)
Your mouth The Grand Wazoo 3’12’’
Eat that question The Grand Wazoo 6’42’’
For Calvin (and his two next hitch-hikers) The Grand Wazoo 6’06’’
Fifty-Fifty Over-Nite Sensation 6’11’’
Camarillo brillo Over-Nite Sensation 3’59’’

P.-S.

Bibliographie :

- The Real Frank Zappa Book, de Frank Zappa et Peter Ochiogrosso, Poseidon Press 1989 ;
- Frank Zappa a Visual Documentary, ainsi que Frank Zappa In his Own Words, par Miles, Omnibus Press 1993 ;
- Zappa Electric Don Quixote, par Neil Slaven, Omnibus Press 1996 ;
- Frank Zappa Companion, de Richard Kostelanetz, Omnibus Press, 1997
- Corrected Copy, Hambourg 1977

Remerciements : Bruno Degaille, Bruno Méria.

liens :
- http://www.zappa.com/
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Frank_Zappa
- http://nasalretentive.free.fr/ (incontournable)
- St. Alphonzo’s Pancake Homepage (incontournable)
- http://www.djouls.com/frankzappa/ (discographie commentée en Français)
- Le Castor Astral (quelques ouvrages à lire)